ASA du Bois-de-Cise

Bienvenue aux "Cisiennes et Cisiens" et à tous ceux qui s'intéressent au Bois-de-Cise.

Actualisation du lundi 1er août 2016

Le 01/08/2016 : Mise à jour de la page => [ASA].
Le 11/07/2016 : Mise à jour de la page => [Manifestations].
Le 11/07/2016 : Mise à jour de la page => [Espace privé].
Le 14/06/2016 : Mise à jour de la page => [Manifestations].
Le 14/06/2016 : Ajout à la barre de menu du lien => TÉLÉPAIEMENT TAXE SYNDICALE.
Le 23/05/2016 : Mise à jour de la page => [Le site en images].
Le 19/01/2016 : Mise à jour de la page => [La presse].
Le 13/01/2016 : Mise à jour de la page d'accueil.
Le 09/08/2014 : Mise à jour de la page => [Urbanisme & Environnement].
Le 01/10/2013 : Mise à jour de la page => [Travaux].
Le 23/03/2013 : Mise à jour de la page => [Évènements].
Le 17/02/2010 : Ouverture du site.

Janvier 2016 - Voeux du Président.

Chers Cisiennes, Chers Cisiens,

Mes vœux pour cette nouvelle année : d’abord, qu’ils soient les vôtres ; que nous nous entendions pour préserver notre cadre de vie dans ces temps troublés où la nature et les hommes doivent s’adapter sans se renier.

Notre bois nous rassure, chaque week-end pour certains, chaque jour pour d’autres ; mais ce boisement qui persiste, depuis la Gaule dit-on, a besoin de notre action commune afin de conserver son authenticité.
Nos maisons s’y abritent, mais elles le menacent aussi ; c’est la relation délicate à laquelle nous devons réfléchir posément. Ma présidence tend, vous le savez, à trouver les moyens d’équilibrer notre habitat et notre environnement. Je souhaite une large adhésion à ma politique de sanctuarisation du couvert boisé par l’arrêt de la construction au Bois de Cise.

Je vous réaffirme que je pense aussi à protéger nos maisons d’éventuels arbres dangereux ou malades, mais il faut replanter et ne pas être obsédé par la lumière ; nos maisons ne doivent pas dominer le bois ; il n’y survivrait pas ; si l’on veut du soleil partout, l’on doit habiter ailleurs.

Le conseil syndical que je préside, depuis le 5 septembre 2015, a donc adhéré à la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France. Il s’apprête à acheter deux parcelles pour 1.706 m2 qui porteront la propriété de l’Association Syndicale Autorisée du Bois de Cise à 14.787 m2.

Les acquisitions de terrains donnent à l’Association Syndicale Autorisée du Bois de Cise un poids supplémentaire pour défendre son caractère sylvestre, et n’en doutez pas, ce caractère d’exception valorise nos propriétés au milieu des « plaines à betteraves » du Vimeu, certes poétiques mais un peu désolées aussi.

Je souhaite que l’action du nouveau bureau corresponde à vos attentes et je ferai de mon mieux pour exercer les prérogatives confiées à l’établissement public à caractère administratif qu’est l’Association Syndicale Autorisée du Bois de Cise afin que le Bois de Cise reste un bois.

Très bonne année à tous.

Christophe VALLET

Septembre 2015 - Édito du Président.

Chers Cisiens,

Je viens d'être élu au poste de Président de l'Association Syndicale Autorisée du Bois-de-Cise. Fonctionnaire de l'État au bureau de l'environnement de la direction départementale des territoires de l'Oise, j'entends mettre aussi mon expérience professionnelle au service de notre association.

Ma mission prioritaire sera de défendre sans attendre notre bois, avec sa faune et sa flore, dont le premier ennemi est, vous le savez tous, la construction.

L'ASA a pour objet "la préservation et l'embellissement du Bois-de-Cise en incitant à une gestion raisonnée du couvert boisé et à une protection du patrimoine architectural et paysager".

Ma première décision sera de proposer au bureau l'adhésion de l'ASA à la Société pour la Protection des Paysages et de l'Esthétique de la France, association nationale reconnue d'utilité publique depuis 1936 et agréée pour la protection de l'environnement depuis 1978 afin que nous soyons accompagnés pour réaliser l'objet de l'ASA et obtenir des subventions.

Le bureau continuera sa politique d'acquisition de parcelles. Le déboisement doit cesser. Nous devons sanctuariser les parcelles boisées qui subsistent et pouvoir ensuite plus librement élaguer, voire abattre, autour de nos maisons. Cela ne sera possible que si nous conservons la réserve boisée qui caractérise notre habitat, valorise nos propriétéset les protège des tempêtes.

L'ASA accueillera et accompagnera dans leurs démarches tous ceux qui souhaitent redonner vie aux nombreuses maisons qui sont à vendre. Le bureau veillera toujours, en étroite collaboration avec la municipalité d'Ault, à l'entretien des allées, des sentiers et des routes. Il aura à coeur de préserver la tranquillité et la convivialité auxquelles aspirent tous les Cisiens.

Christophe VALLET

Janvier 2014 - Édito du Vice-président.

leaf Le Président a souhaité que je rédige pour la dernière fois l’Édito de notre Écho, ce que je fais avec plaisir, la prochaine Assemblée Générale clôturant mes 12 années de mandat.

Un événement de 2013 nous confirme que la persévérance et l’opiniâtreté de notre Association fini toujours par payer. N’en déplaise à ceux qui en doutent et veulent voir disparaitre l’ASA. Il s’agit de la création du bassin d’infiltration des eaux de ruissellement à l’entrée du Bois-de-Cise qui règle, en grande partie, le problème de la grande rue transformée en fleuve côtier à chaque pluie importante. Ce problème exposé par les différents Bureaux qui se sont succédés depuis plus de 20 à 30 ans a enfin vu la mise en place d’une solution dont les riverains de l’axe principal de notre lotissement ont pu apprécier les bienfaits. Reste la réalisation d’un bordurage de la voirie sur toute sa longueur comme celui réalisé sur la partie haute de l’avenue, il ya plus de 2 ans, et abandonné depuis. Reste aussi à régler l’écoulement des eaux pluviales et de ruissellement, venant des champs voisins, route de la Falaise. Il reste encore à faire …, cependant que la Municipalité soit remerciée pour ce qui vient d’être fait.

2013 a vu la réalisation de la remise à niveau du chemin du Paradis par la Commune. Une action dont nous étions à l’origine et pour laquelle nous devions participer financièrement. Le contenu de notre projet remanié par la Commune ne nous ayant pas semblé pérenne, nous nous en sommes désolidarisés. Quelques mois plustard, de fortes pluies, comme nous en subissons 3 à 4 fois dans l’année, ont complètement dégradé les travaux réalisés, justifiant nos craintes. Un essai de remise en état a subi le même sort. Par contre, les travaux réalisés, à notre initiative, dans les allées et sentiers résistent aux intempéries. Ils sont peut être, un peu moins intégrés dans le site, mais, il faut savoir trouver un compromis entre durée dans le temps et intégration dans notre Bois.

Ces deux événements nous montrent combien le problème du ruissellement des eaux de pluie est aussi important dans notre hameau que dans le bourg où il fait polémique concernant le recul de la falaise. C’est un problème pour lequel il faudra toujours et encore se montrer vigilant.

2014 verra la concrétisation d’achat de terrains pour l’euro symbolique, action phare de notre politique permettant la sauvegarde et l’entretien de notre Bois.

C’est aussi une année d’élection municipale. Notre Bureau, poil à gratter de la Municipalité mais aussi force de proposition se doit de se faire entendre et écouter de cette dernière quelle qu’en soit la couleur. Il nous faut un Président et un Bureau actifs, forces de proposition, persévérants et opiniâtres et là je ne suis pas inquiet.

Bernard Rambure

ASA du Bois-de-Cise